DONNÉES ET FAITS

En tant que membre du Industry Microfiber Consortium du European Outdoor Group (EOG), SALEWA® recherche activement des solutions concrètes pour éviter les microfibres de plastique.

SALEWA® recommande l'utilisation du sac de lavage Guppyfriend pour retenir les particules de plastique lors du lavage.

En tant que membre du Industry Microfiber Consortium du European Outdoor Group (EOG), SALEWA® recherche activement des solutions concrètes pour éviter les microfibres de plastique.

SALEWA® recommande l'utilisation du sac de lavage Guppyfriend pour retenir les particules de plastique lors du lavage.


Les microfibres de plastique sont un véritable challenge pour toutes les entreprises du secteur textile. Le problème : Lors du lavage des vêtements synthétiques, des milliers de particules de plastique se retrouvent dans les eaux usées. Ces microfibres de plastique sont si petites qu'elles ne peuvent être filtrées par les machines à laver du commerce, et même les stations d'épuration ne les retiennent pas suffisamment, si bien qu'elles finissent dans les eaux et les sols.


Actuellement, les fibres synthétiques représentent environ 60 pour cent de la production textile dans le monde. Nous-mêmes utilisons des fibres de nylon ou de polyester dans un grand nombre de nos produits techniques. Nous considérons donc cette problématique comme l'un de nos plus grands défis à relever, à savoir réduire la pollution par les microfibres de plastique.

Fort heureusement, nous ne sommes pas les seuls à vouloir relever ce défi. Car l'importance de ce problème est déjà connue de l'ensemble de l'industrie. En tant que membre du Industry Microfiber Consortium du European Outdoor Group (EOG), nous devons nous pencher sur le sujet et rechercher activement des solutions concrètes. Pour ce faire, nous avons soumis douze de nos fibres à des tests et nous participons ainsi à deux projets de recherche du EOG Industry Microfiber Consortium. L'un de ces projets se concentre plus particulièrement sur les polymères, les fibres et fils en tant que matières premières, tandis que l'autre porte sur les structures de tissu et vêtements. Il s'agit ici de répondre à trois questions : Quelle quantité de microparticules sont extraites des tissus au moment du lavage ? Comment se passe ce processus ? Quels tissus posent le plus de problèmes ?

D'ici là, et plus encore, vous pouvez vous aussi contribuer à faire la différence : avec le sac de lavage Guppyfriend, nous avons par exemple une solution toute simple permettant d'intercepter les particules de plastique nocives provenant d'une veste en polaire lors du lavage, avant qu'elles ne prennent le chemin des fleuves et océans. Plus d'informations sur www.guppyfriend.com