expert advice / Escalade alpine

COMMENT S'ÉQUIPER POUR L'ESCALADE ?

3. S'équiper pour des types d'escalade spécifiques

Le type d'équipement dont tu as besoin dépend du type d'escalades que tu prévois d'entreprendre.

3.1. Escalade de bloc

Tu n'as évidemment pas besoin d'un casque ou d'un harnais pour pratiquer l'escalade de bloc. En réalité, tu n'as besoin que de très peu d'équipement. Attrape tes chaussons d'escalade et ton sac à magnésie, et pousse la porte de ta salle d'escalade. Ou rends-toi au bloc rocheux le plus proche de chez toi avec ton crash pad. L'escalade de bloc est idéale pour travailler ta force et tes mouvements sans utiliser de corde, à moins que tu ne t'attaques à un highball.

3.2. Via ferrata

De quoi ai-je besoin pour pratiquer la via ferrata ?
Pour pratiquer la via ferrata, tu auras besoin d'un équipement de randonnée classique :

  • Chaussures munies de renforts cheville
  • Couches de vêtements
  • Sac à dos
  • Harnais
  • Casque
  • Kit de via ferrata
  • Les gants spéciaux pour via ferrata (des gants sans doigts résistants à l'abrasion avec une paume renforcée) sont généralement recommandés car les longes peuvent être coupantes ou piquantes.


Il existe de nombreux kits de via ferrata différents sur le marché.

3.2.1. Les éléments d'un kit de via ferrata

- Mousquetons de via ferrata
Les deux grands mousquetons automatiques doivent répondre à des normes différentes de celles régissant les mousquetons d'escalades classiques. Pour assurer que le grimpeur est correctement attaché à la longe de sécurité en permanence, celle-ci doit toujours être clippée au moyen d'un mousqueton. Par mesure de sécurité, les deux mousquetons doivent être reliés à la longe à tout moment sauf lorsque le grimpeur déplace sa longe d'un ancrage à un autre.
- Cordon à sangles en Y élastiquées
Il relie le grimpeur à la longe de sécurité. Les sangles en Y du cordon sont reliées directement à la boucle d'accroche du harnais au moyen d'un système d'attache cousu en toile et d'une tête d'alouette.
- Système d'absorption d'énergie (SAE ou système d'absorption de chocs)
Lors d'une chute, le système d'absorption de chocs absorbe l'énergie dégagée par l'impact de sorte que la charge (facteur de chute) est réduite sur tous les autres éléments du système ainsi que le grimpeur. Ceci est particulièrement important dans la mesure où les facteurs de chute lors des ascensions en via ferrata sont généralement plus élevés que pour l'escalade classique. Quoi qu'il en soit, tomber sur une via ferrata n'est jamais une bonne idée. En cas de chute, le système ne se déclenche que lorsque les mousquetons atteignent le dernier point d'ancrage. Veille à ne jamais contourner le système d'absorption de chocs. Et ne sois pas tenté d'utiliser un anneau de corde sans SAE : ces anneaux sont statiques, n'offrent aucune absorption de chocs et peuvent se casser.

Dans certaines situations, un assurage supplémentaire avec une corde mousquetonnée à un ancrage fixe peut être conseillé pour les grimpeurs inexpérimentés ou les enfants. Ceci nécessite une bonne connaissance des techniques de gestion de cordes et d'assurage.

Comme pour tout équipement d'escalade, assure-toi de toujours suivre les recommandations du fabricant et inspecte systématiquement ton matériel avec soin avant utilisation.

3.3. Escalade sportive

Quel matériel pour l'escalade sportive ?
Ton matériel d'escalade sportive doit être conçu pour résister à un usage intensif tout en étant épuré et léger. Pour les voies en extérieur boulonnées, tu as besoin du matériel suivant :

  • Corde
  • Harnais
  • Chaussures
  • Dégaine
  • Magnésie
  • Et n'oublie pas ton casque

3.3.1. Cordes d'escalade

Lorsque tu achètes une corde d'escalade, tu es amené à faire un certain nombre de choix selon l'usage que tu en feras. À simple ou à double ? Traitement à sec ou classique ? 50 m, 60 m ou plus longue ?

  • Cordes à simple
    La corde à simple est le type de corde d'escalade le plus courant. Elle est conçue pour être utilisée seule et principalement sur des voies sécurisées ainsi qu'en escalade sportive. Les cordes à simple existent en plusieurs longueurs et diamètres et se prêtent à de nombreuses utilisations.
  • Cordes jumelées
    Les cordes jumelées vont toujours par deux et il est important qu'elles soient toujours clippées ensemble dans chacune des chevilles ou chacun des éléments de protection. Elles sont plus légères et moins larges de diamètre. L'utilisation de deux cordes offre des réserves de sécurité supplémentaires en cas de chute de pierres ou d'arêtes aiguës. Les cordes jumelées présentent également l'avantage de pouvoir être combinées pour descendre en rappel sur toute la longueur. Elles ne sont pas conçues pour remonter deux seconds séparément.
  • Cordes à double
    Comme les cordes jumelées, les cordes à double sont conçues pour être utilisées par deux. On les utilise principalement pour le trad, le premier grimpeur étant responsable de placer sa propre protection. Cependant, contrairement aux cordes jumelées, les cordes à double n'ont pas besoin d'être clippées ensemble dans chacune des chevilles ou chacun des éléments de protection. Cette technique est idéale pour les voies en zigzag et l'escalade en montagne. Contrairement aux cordes jumelées, les cordes à double peuvent être utilisées comme des cordes à simple pour remonter deux seconds simultanément.

3.3.1.1. De quelle corde ai-je besoin ?

La plupart des grimpeurs utilisent une corde à simple dynamique. Côté longueur, 50 ou 60 mètres suffisent généralement. Toutefois, cela dépend du lieu que tu escalades. Réfère-toi à ton manuel car de nombreuses voies d'escalade sportive récentes exigent une corde de 70 mètres, voire même parfois de 80 mètres. Une corde à simple peut aussi être associée à une autre corde et utilisée comme corde à double. Si tu achètes ta première corde, c'est là probablement le choix le plus judicieux.

Les cordes d'escalade sont souvent dotées d'un traitement spécial. Ces traitements confèrent à la corde des propriétés particulières qui allongent sa durée de vie, facilitent sa manipulation et l'empêchent d'absorber l'eau. Les cordes traitées à sec coûtent généralement plus cher, mais elles restent souples dans un contexte de pluie, de neige ou de glace. Les adeptes de l'escalade sportive ne grimpent généralement pas sous la pluie. Si c'est là le type d'escalade que tu pratiques, tu peux probablement te passer du traitement à sec.

3.4 Le trad : escalade traditionnelle

3.4.1. Équipement pour une protection passive

Nous entendons par protection passive les coinceurs (bicoins, hexcentrics ou stoppeurs). Nous avons réalisé de gigantesques progrès depuis l'époque où les grimpeurs s'assuraient en coinçant dans les fissures des épingles en bois filetées et des cailloux, voire même les nœuds de leur corde (une technique aujourd'hui encore utilisée pour réaliser l'ascension libre du Massif gréseux de l'Elbe, dans la Suisse saxonne). Les bicoins constituent la forme la plus simple de protection passive et prennent essentiellement la forme de petits blocs de métal sur un câble matricé. À propos, n'oublie pas ton décoinceur !

3.4.2. Équipement pour une protection active

Nous entendons par protection active les coinceurs à cames ou friends : le système à ressort innovant conçu par Ray Jardine et développé par Mark Vallance pour Wild Country. Pour fonctionner, les cames utilisent la friction et les angles, de la même manière qu'un grimpeur progresserait dans une large cheminée. Les coinceurs à cames envoient la charge sur les côtés d'une fissure, exerçant une pression sur le rocher et se verrouillant à l'intérieur. Lorsqu'ils sont placés correctement, ils peuvent résister à une importante charge de choc.

3.4.3. Autres équipements

L'équipement typique pour le trad comprend également des anneaux de sangle de différentes longueurs et tout le matériel nécessaire à fabriquer un ancrage d'assurage en haut de la longueur. Attention : les anneaux de sangle en toile vieillie et passée doivent être utilisés avec une extrême prudence lors de l'assurage ou dans les sections difficiles car la météorisation et les rayons UV provenant du soleil accélèrent rapidement le vieillissement.

Le matériel dont tu as besoin dépend en grande partie du lieu que tu entreprendras de gravir. Par exemple, si tu es amené à évoluer sur la glace et les glaciers, tu auras aussi besoin de crampons, de piolets et du matériel nécessaire pour réaliser un sauvetage en crevasse.

4. Escalade alpine

Quel matériel pour l'escalade alpine ?
Le matériel dont tu as besoin dépend en grande partie du lieu que tu entreprendras de gravir. Par exemple, si tu es amené à évoluer sur la glace et les glaciers, tu auras aussi besoin de crampons, de piolets et du matériel nécessaire pour réaliser un sauvetage en crevasse.

4.1. Chaussures d'alpinisme

Tu auras effectivement besoin de tes chaussons d'escalade pour les sections les plus techniques, mais tu passeras probablement une bonne partie de ton temps à grimper et marcher dans tes chaussures d'approche ou tes chaussures d'alpinisme. Si tu grimpes avec des chaussures, gardes à l'esprit le problème de la rigidité et de la compatibilité avec les crampons. Les chaussures les plus rigides maintiennent mieux le pied si tu utilises des crampons.

4.2. Harnais d'escalade

Un harnais d'escalade classique est plus que suffisant.

4.3. Piolet

Il existe tous types de formes et de tailles de piolets pour l’escalade Un piolet d'alpinisme classique sera ton principal outil pour gravir des pentes raides et stopper ta propre chute si tu glisses. Pour les voies les plus difficiles, tu auras peut-être besoin de deux piolets plus techniques conçus pour les pentes raides glacées et les terrains mixtes. Les piolets se divisent en deux catégories : T (technique) et B (basique). Les piolets de catégorie T présentent un manche suffisamment solide pour servir d'ancrage, contrairement à ceux de catégorie B. Quasiment tous les piolets d'escalade appartiennent à la catégorie T. La pioche d'un piolet est également classée T ou B, ce qui peut prêter à confusion. Si tu ne vois pas de T, cela signifie que ta lame relève de la catégorie B.

4.4. Crampons

Il existe autant de crampons d’escalade que de piolets, et autant d'utilisations possibles. Certains crampons sont conçus pour les pentes raides glacées, d'autres pour l'escalade et l'alpinisme, ou encore pour la randonnée hivernale. Les crampons sont fabriqués en acier ou en aluminium. L'aluminium est plus léger mais beaucoup moins résistant que l'acier, qui constitue une meilleure option pour l'escalade mixte. Toutefois, rappelle-toi que tous les crampons ne sont pas compatibles avec toutes les chaussures.

  • Crampons à fixation rapide : Aussi appelés crampons automatiques ou crampons rigides. Ils disposent d'un arceau de fixation en métal sur l'avant du pied et d'un système de fixation rapide à l'arrière muni d'un levier. Ils sont uniquement compatibles avec les chaussures rigides à débords avant et arrière. Conçus pour l'alpinisme, l'escalade glaciaire et l'escalade mixte.
  • Crampons hybrides : Aussi appelés semi-automatiques ou mixtes. Ils sont dotés d'un système de fixation rapide à l'arrière et d'une sangle souple à l'avant. Ce sont les crampons les plus polyvalents. Ils sont compatibles avec les chaussures semi-rigides. Conçus pour l'alpinisme et l'escalade simple sur neige et glace. Ces crampons peuvent être utilisés sur les voies glacées et mixtes plus complexes s'ils sont associés à des chaussures suffisamment rigides.
  • Crampons à lanières : Comme leur nom le suggère, ces crampons présentent un système d'attache à lanières (et pas de sangle ou d'arceau ni à l'avant ni à l'arrière). Conçus pour l'alpinisme accessible et la traversée de glaciers. Ne conviennent pas aux ascensions plus techniques.

4.5. Casque d'escalade

Essentiel pour l'escalade alpine. Veille à ce que ton casque dispose de clips pour fixer une lampe frontale.

Bien entendu, tu auras peut-être besoin d'équipements supplémentaires lors de ta prochaine ascension en montagne. Rappelle-toi de ne pas surestimer ton niveau et de choisir des voies qui sont amplement à ta portée sur les plans technique et physique.

5. Escalade glaciaire

Quel matériel pour l'escalade glaciaire ?
Pour l'escalade glaciaire, plus que pour tout autre type d'escalade, tu as besoin d'un matériel adapté.

  • Deux piolets techniques, conçus pour les pentes raides glacées et les terrains mixtes. Nombre d'alpinistes préfèrent grimper sans dragonne, mais le fait d'en avoir une peut t'éviter des situations délicates.
  • Casque – absolument indispensable, ne pars pas sans.
  • Cordes : Opte pour des cordes traitées à sec. Les cordes classiques deviennent vite difficiles à manier sur la neige et la glace et pourraient ne plus passer dans ton système d'assurage lorsqu'elles se gorgent d'eau et gèlent.
  • Chaussures d'hiver compatibles avec l'utilisation de crampons.
  • Crampons pour les pentes raides gelées plutôt que des crampons d'alpinisme basiques. Bien qu'il existe de très bons modèles hybrides, il est recommandé d'utiliser des crampons automatiques.
  • Vis à glace – leur taille et leur quantité dépendra de la distance et de la nature de la voie à parcourir.
  • Dégaines, anneaux de sangles, mousquetons et autres équipements professionnels selon la voie.
  • Les bonnes techniques de rappel et d'assurage sur glace (abalakov).
  • Matériel de sécurité : lunettes de protection, téléphone complètement chargé, lampe frontale, etc.
  • Autant de paires de gants que tu peux emporter. Prends des gants fins pour grimper et des gants chauds pour l'assurage. Glisse ceux que tu n'utilises pas dans ta veste pour les garder bien chauds.

HAUT DE PAGE

1. Comment s'équiper pour l'escalade ?

L'escalade regroupe un large éventail de disciplines, chacune présentant un équipement d’escalade, des techniques et un type d'entraînement qui lui sont propres. Pour des raisons évidentes, la plupart d'entre nous nous entraînons dans des salles d'escalade. Le bloc est l'endroit idéal pour travailler sa force, sa technique, son équilibre et sa foulée. Les murs d'escalade indoor permettent de s'entraîner facilement et de rencontrer d'autres grimpeurs indépendamment de la météo. Mais comment résister à l'appel des grands espaces ? Escalade sportive ou trad, rochers escarpés de la région ou parois rocheuses verticales dans des montagnes du bout du monde... quels que soient le type ou le lieu, l'escalade prend tout son sens dans la nature. Les techniques de cordage que l'on apprend en tant que grimpeur jouent un rôle important en alpinisme ou sur les via ferrata. En hiver, les cascades gelées dans les vallées deviennent des murs verticaux fascinants pour s'adonner à l'escalade glaciaire tandis que la combinaison de rochers, d'herbe, de neige et de glace dans les plus hautes montagnes fait appel à un mélange de techniques d'escalade à mi-chemin entre la varappe et l'escalade glaciaire.

2. Équipement de base

2.1. Chaussures d'escalade

Des chaussons d'escalade adaptés à ton pied feront toute la différence au moment de grimper. Opte pour un modèle qui épouse la forme du pied, te permette de sentir tes orteils et offre une bonne friction. Les chaussures d'escalade augmentent tes sensations au niveau des pieds pour te permettre d'atteindre avec précision les petites prises et de grimper de manière plus fluide et assurée. Il existe de nombreux types de chaussures d'escalade sur le marché, mais de manière générale, il est possible de les répartir dans trois grandes catégories : chaussures confort/port prolongé, chaussures techniques non spécialisées et chaussures spécialisées/haute performance. La plupart des fabricants offrent une vaste gamme de chaussures. À toi de trouver celles qui te conviennent le mieux pour le type d'escalade auquel tu te destines. Tes chaussons d'escalade doivent être ajustés à ton pied mais ne pas serrer au point d'être inconfortables. Remarque : Les chaussons d'escalade ne sont pas conçus pour la marche et une mauvaise utilisation peut les endommager. Pour gagner la base d'une zone d'escalade, enfile des chaussures d'approche ou des chaussures de randonnée/trek.

2.2. Harnais d'escalade

Ton harnais est l'un des principaux équipements te permettant de t'encorder de manière sécurisée et efficace. Il existe différents harnais pour différents types d'escalade. Le type de harnais dont tu as besoin dépend du type d'escalade que tu prévois d'entreprendre. Il est crucial de choisir un harnais adapté à ta morphologie. Certes, ton harnais doit te maintenir fermement en cas de chute, mais il doit aussi te permettre de bouger librement et te procurer le confort dont tu as besoin.
Les harnais culottes sont confectionnés dans une toile résistante aux charges lourdes et comportent les éléments suivants :

  • Ceinture : Elle doit reposer étroitement sur les hanches de manière à ne pas glisser. Son rembourrage assure ton confort. Elle doit être idéalement perméable à l'air pour une bonne aération.
  • Boucles d'accroche : Assure-toi toujours avec le plus grand soin. Un harnais présente deux points d'accroche sur l'avant. Il existe deux manières de s'encorder : directement dans la boucle d'accroche (ou boucle d'assurage) ou parallèlement à la boucle d'accroche, en veillant à ce que la corde traverse à la fois la boucle supérieure et le pont inférieur sur la ceinture. Une ceinture amovible te permet de centrer le point d'accroche pour répartir le poids de manière optimale et t'assure que les boucles servant à attacher ton équipement sont symétriques. Réfère-toi aux instructions du fabricant spécifiques à ton produit.
  • Boucles au niveau des jambes : En cas de chute, la plus grande partie du poids est transférée sur les cuisses à travers les boucles situées au niveau des jambes. De nombreux harnais disposent de boucles sur les jambes pour en faciliter l'ajustement, ce qui est d'autant plus important si tu souhaites superposer les couches en milieu alpin ou si tu pratiques l'escalade glaciaire. Certaines boucles au niveau des jambes s'ouvrent complètement pour te permettre d'enfiler plus facilement des chaussures de montagne, des bottes de ski ou des crampons.
  • Boucles d'attache pour l'équipement : Veille à ce que ton harnais possède suffisamment de boucles d'attache pour tout ton équipement et vérifie qu'elles sont correctement positionnées. Remarque : il est arrivé par le passé que des alpinistes s'assurent par erreur dans les boucles servant à attacher l'équipement, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques.
  • Clips pour vis à glace : Si tu pratiques l'escalade glaciaire, tu dois transporter des vis à glace et des dégaines. Tu as donc besoin d'un harnais qui dispose de clips pour vis à glace.


Pour les enfants, un harnais intégral offre davantage de confort et une sécurité accrue compte tenu de leur anatomie (taille plus étroite et hanches plus fines). De plus, lorsqu'ils pratiquent l'escalade, ils peuvent tomber la tête la première en cas de chute, le haut de leur corps étant plus lourd. Les harnais intégraux présentent un point d'accroche plus haut que les harnais culottes, ce qui diminue la probabilité de faire volte-face lors d'une chute.
Toutefois, au bout du compte, c'est le type d'escalade que tu prévois d'entreprendre qui doit motiver le choix d'un modèle. As-tu besoin d'un rembourrage maximal, de boucles d'ajustement sur les jambes pour pouvoir porter plusieurs couches de vêtements et du plus grand nombre de boucles possible pour accrocher tout ton équipement d'alpinisme ? Ou recherches-tu plutôt un harnais léger doté de boucles fixes sur les jambes et de deux ou trois boucles d'attache pour ton équipement, en vue de t'entraîner sur un mur indoor ?

2.3. Casque d'escalade

Si tu pratiques l'escalade en extérieur, il te faut impérativement porter un casque d'escalade. Ton casque d'escalade est l'EPI (Équipement de Protection Individuelle) le plus important qui soit. Il est essentiel pour l'escalade en montagne ou en hiver, lorsque le risque que des pierres ou de la glace ne te tombe sur le visage est accru. Conçus à la base pour protéger le haut de ta tête des éboulis de pierres et de débris, bon nombre de casques offrent également une protection à l'avant, à l'arrière et sur les côtés pour éviter les blessures provoquées par les rochers saillants et les chutes. Ton casque doit être confortable, léger et ajusté à ta tête, sans trop serrer. Il doit également offrir une bonne aération.
De nombreux casques disposent d'une coque de protection extérieure renforcée dotée d'un rembourrage intérieur en mousse et d'un système de fermeture par bride. Ce type de casque présente l'avantage d'offrir une protection multi-impacts, autrement dit tu peux continuer à le porter en toute sécurité même si tu as été heurté par une pierre à mi-chemin lors de ton ascension.

Ta deuxième option est un casque en mousse expansée (ou softshell). Dotés d'une épaisse couche de mousse antichoc, ces casques présentent une fine coque en polycarbonate qui les rend généralement plus légers.

2.4. Comment choisir la taille de son casque d'escalade :

Avant d'acheter un casque, il est indispensable de l'essayer. Si une personne de ton entourage en possède un, emprunte-le-lui pour voir comment il te va. Et pousse la porte d'un magasin spécialisé dans les articles d'escalade près de chez toi.

  • Vérifie que le casque épouse ton tour de tête :
    Enfile le casque et serre la bride, mais avant de fixer la jugulaire, secoue la tête latéralement. Le casque est à la bonne taille s'il reste bien ajusté sur ta tête.
  • Vérifie la jugulaire :
    Une fois que tu as bloqué le système de fermeture, la jugulaire doit être tendue. Assure-toi que les sangles avant maintiennent le casque bien en place si tu le pousses vers l'arrière.
  • Vérifie si le casque peut être réglé facilement :
    Manipule le bouton ou le système de réglage pour voir si tu peux facilement obtenir un ajustage de précision. Ceci est notamment important par temps froid, car tu pourrais vouloir rajuster ton casque pour porter dessous un bonnet ou une cagoule.


Jette au rebut tout casque cabossé, fêlé ou endommagé, y compris s'agissant des sangles.

2.5. Système d'assurage

Tu peux bien sûr t'assurer avec un nœud de demi-cabestan, aussi appelé nœud italien ou nœud de Munter (du nom de son inventeur suisse, Werner Munter, à qui nous devons la célèbre méthode de réduction du risque d'avalanche). Tout ce dont tu as besoin, c'est d'un mousqueton de sécurité en poire certifié HMS (HMS ou « HalbMastwurfSicherung » est le terme allemand pour « nœud de Munter »). Toutefois, un système d'assurage est un frein à friction essentiel qui permet également de manier la corde avec beaucoup plus de précision.

Pour l'escalade en extérieur et en montagne, opte pour une plaquette d'assurage munie de deux fentes qui peut être utilisée avec des cordes à double. La plupart des systèmes d'assurage peuvent aussi être utilisés en toute sécurité pour descendre en rappel dans bon nombre de situations (sache cependant qu'ils peuvent s'échauffer lors des longues descentes). Pour les descentes en rappel, il est également fortement recommandé d'utiliser un nœud de Prussik et de faire un nœud au bout de ta corde en guise de sécurité.

Il existe trois types de systèmes d'assurage :

  • Systèmes d'assurage type tube manuels
  • Systèmes d'assurage type tube avec freinage assisté
  • Systèmes d'assurage « semi-automatiques »


Tu dois choisir ton système d'assurage en fonction du type d'escalade que tu pratiques.

2.5.1. Manual tubular belay devices

Le système d'assurage type tube, ou simplement « tube », est de loin le type le plus courant. Comme tous les équipements d'escalade vendus en Europe, les tubes doivent répondre aux normes CE. Les bons fabricants conçoivent généralement leurs produits de manière à les surpasser. Les normes de l'UIAA sont souvent légèrement plus strictes que les normes CE.

La corde est enroulée autour du mousqueton HMS et du dispositif même. La friction augmente ainsi la force de freinage, de sorte qu'une chute peut être retenue manuellement. Les systèmes d'assurage type tubes manuels permettent également de s'assurer de manière très dynamique. Leur principal avantage est leur action de freinage dynamique. Remarque : la force de freinage augmentée du dispositif fonctionne uniquement si la corde morte est retenue par la main actionnant le freinage.

2.5.1.1. Avantages des systèmes d'assurage type tubes manuels

  • Freinage et assurage dynamiques
  • Légèreté et facilité d'utilisation
  • Compatibles avec de nombreux diamètres de corde et avec des cordes à simple ou à double
  • N'emmêlent et n'endommagent pas les cordes
  • Parfaits pour une utilisation en rappel sur corde à simple ou à double

2.5.2. Systèmes d'assurage type tube avec freinage assisté

Ces systèmes fonctionnent de la même manière que les tubes classiques avec toutefois une différence : ils sont conçus pour freiner la corde lorsqu'une force soudaine est exercée pour aider l'assureur à retenir une chute. Les systèmes de freinage assisté sont également soumis aux normes CE (et UIAA).

2.5.2.1. Avantages des systèmes d'assurage type tube avec freinage assisté

  • Freinage assisté performant = plus grandes réserves de sécurité
  • Moins de force de freinage manuelle requise
  • Compatibles avec les cordes à double et les cordes jumelées (selon les modèles)
  • Parfaits pour filer une corde rapidement
  • Utilisation intuitive
  • Emmêlage des cordes minimal

2.5.3. Systèmes d'assurage semi-automatiques

Les systèmes d'assurage « semi-automatiques » possèdent un mécanisme de came interne (à l'exception du Wild Country Revo) qui bloque la corde si un grimpeur chute. Ces systèmes ont tendance à être un peu plus lourds et fonctionnent en général seulement avec une corde à simple. Cela signifie que tu ne peux pas les utiliser pour descendre en rappel sur une corde à double comme tu le ferais avec un tube. C'est pourquoi ils sont principalement utilisés pour l'escalade sportive, en salle ou en extérieur. Les systèmes d'assurage « semi-automatiques » répondent à des normes UIAA et CE différentes de celles régissant les systèmes d'assurage type tube.

2.5.3.1. Avantages des systèmes d'assurage semi-automatiques

- Fonction blocage assisté = très grandes réserves de sécurité
- Bloquent complètement la corde

2.5.4. Huit

L'utilisation première du huit est le rappel. Ce dispositif n'est pas recommandé pour l'assurage en raison de ses performances de freinage relativement faibles par rapport aux autres systèmes. Avec les cordes plus fines notamment, la friction réduite du huit n'offre pas la même force de freinage que les autres systèmes d'assurage et présente un danger. Le huit est toutefois toujours utilisé comme système d'assurage par certains grimpeurs. Comme toujours, il est important de lire les instructions spécifiques de ton produit.

2.5.4.1. Avantages des systèmes d'assurage type huit

  • Rappel efficace et fluide
  • Dissipent efficacement la chaleur
  • Compatibles avec les cordes à double et les cordes jumelées (selon les modèles)


Garde toutefois à l'esprit le nœud de Munter, qui te sera d'une aide précieuse si tu oublies ou fais tomber (!) ton système d'assurage/de rappel, si tu souhaites une alternative plus rapide pour protéger de courtes sections ou si ta corde est gelée au point de ne pas passer dans un système d'assurage.

2.6. Mousquetons

Les mousquetons sont des éléments essentiels dans une chaîne de sécurité. Les grimpeurs confient leur vie à ces tout petits maillons. Seuls les mousquetons répondant aux normes de l'UE peuvent être vendus ou utilisés comme Équipements de protection individuelle (EPI) contre la chute dans les sports de montagne. Le terme anglais pour « mousqueton », « carabiner », vient du français « carabine » : les soldats de cavalerie utilisaient autrefois un clip en métal en forme de poire pour accrocher une carabine lors des combats rapprochés.

Selon le type d'escalade pratiqué, différents types de mousquetons
peuvent être utilisés.
Le mousqueton de sécurité existe sous la forme de différents mécanismes. Lorsque le mousqueton joue un rôle particulièrement important dans la chaîne de sécurité (pour l'assurage, le rappel, l'encordage sur les glaciers et la construction d'ancres d'assurage), on utilise toujours le mousqueton de sécurité.

Les mousquetons basiques sont des maillons simples dépourvus de mécanisme de blocage. Ils sont aussi utilisés pour fabriquer des dégaines et accrocher des équipements sur un harnais. Ils sont faciles à manier mais ne protègent pas comme des mousquetons de sécurité. Il est donc recommandé de les utiliser uniquement en guise de dégaine ou de système complémentaire.

Quatre aspects sont à prendre en compte dans le choix d'un mousqueton :

  • Forme du mousqueton
  • Type de doigt du mousqueton
  • Résistance du mousqueton
  • Poids du mousqueton

2.6.1. Forme du mousqueton

  • HMS
    Les mousquetons HMS présentent un large doigt permettant de passer n'importe quel nœud. Ces mousquetons en forme de poire sont utilisés pour l'assurage directement avec un nœud italien, aussi appelé nœud de Munter (HMS vient du terme allemand « HalbMastwurfSicherung » signifiant « nœud de Munter ») et avec un système d'assurage. Ils se prêtent aussi idéalement à la mise en place d'ancres d'assurage.
  • Forme en D
    La forme la plus populaire pour les mousquetons, y compris certains mousquetons de sécurité, est la forme en D asymétrique. La forme en D dirige le poids vers le point le plus solide du mousqueton et l'éloigne du doigt, réduisant ainsi le risque de décrochage involontaire.
  • Forme ovale
    Les mousquetons de forme ovale présentent des lignes fluides et uniformes. Ils sont principalement utilisés dans des situations spéciales, comme pour l'escalade artificielle ou dans un système de poulies. Leur forme empêche aux coureurs d'être déséquilibrés lorsqu'ils portent une charge.

2.6.2. Type de doigt du mousqueton

  • Mousquetons de sécurité
    Le mousqueton de sécurité possède un doigt qui se bloque pour offrir une protection supplémentaire contre les ouvertures accidentelles. Il en existe deux types : à vis et automatique. Le mousqueton de sécurité constitue un système d'attache plus sûr lorsque le besoin de protection est crucial.
    There are two main types: screw lock and auto-lock. Locking carabiners offer a more secure attachment for critical protection.
  • Mousquetons à doigt plein
    Ces mousquetons existent en version « doigt droit » et « doigt courbe ». Un doigt courbe permet de mousquetonner la corde pour en faire une dégaine plus facilement et sans accroche. On utilise les doigts droits pour mousquetonner dans une cheville car la forme droite empêche que le mousqueton ne s'accroche dans la cheville.
  • Mousquetons à doigt fil
    Les mousquetons à doigt fil sont un peu plus légers et moins susceptibles de geler par basses températures. Il est également moins probable qu'un doigt fil ne s'ouvre à cause des vibrations lors d'une chute (un phénomène connu sous le nom de « battement du doigt »).

2.6.3. Résistance du mousqueton

Les mousquetons d'escalade sous soumis à des tests rigoureux et garantissent une résistance à la rupture minimale. Les valeurs de résistance sont précisées à l'arrière de chaque mousqueton. Les mousquetons d'escalade doivent assurer une résistance minimale de 20 kN dans le grand axe doigt fermé, de 7 kN dans le petit axe et de 7 kN dans le grand axe doigt ouvert. Cela signifie qu'ils sont suffisamment solides pour te protéger, à condition que tu les utilises correctement. Garde en tête que les mousquetons plus petits et plus légers ne sont généralement pas aussi résistants que les modèles plus gros et plus lourds.

2.6.4. Poids du mousqueton

La plupart des mousquetons sont fabriqués en alliage d'aluminium. De manière générale, plus tu es léger pour grimper, mieux c'est. Cependant, l'aluminium peut présenter un enlèvement de matière provoqué par la corde, et notamment s'agissant des plaquettes. Le clipsage et le déclipsage répétés peuvent créer des bords coupants. C'est pourquoi il est recommandé de toujours clipser des chevilles et des pitons depuis la même extrémité de ta dégaine.