1170x500

POURQUOI PAS ?

#ATHLETESTORY

Il est tôt le matin. Le soleil, qui vient tout juste de pointer au-dessus du plateau, commence à caresser les pointes des Pale. Quelques rayons fendent l'air piquant ; les crampons, fixés aux chaussures qui pèsent à peine un kilo et demi, font jaillir de minuscules fragments de glace bleue. Légers et performants, les skis apparaissent au-dessus des trois têtes. Les arêtes aigües capturent la lumière pure du matin, et ne mordent que l'air pour le moment.

Silence. Uniquement interrompu par le son délicat de trois paires de skis fendant l'air avec une harmonie régulière en virages de plus en plus serrés.

Tout skieur alpiniste a un jour ou l'autre recherché la ligne parfaite. La ligne parfaite n'existe probablement pas. Probablement, parce que les idéologies sont l'apanage des fondamentalistes. Mais chaque descente est probablement parfaite. Il s'agit simplement de comprendre pourquoi.

LIRE L'HISTOIRE COMPLÈTE

1
6
5
4
3
2