expert advice / alpine trekking

COMMENT CHOISIR SES CHAUSSURES DE TREKKING?

1. Quelle chaussure de trekking choisir

Tes chaussures de trekking sont probablement l'élément le plus important de ton équipement. Pour faire le bon choix, il te faut d'abord déterminer l'usage que tu en feras. Les chaussures basses et légères sont idéales pour de nombreuses activités, telles que :

  • Les approches
  • Le speed hiking
  • Les randonnées faciles de jour.
Cependant, lorsque tu portes un sac à dos plus lourd sur des terrains plus escarpés et accidentés, il est préférable d'opter pour un modèle qui soutient mieux le pied, comme une chaussure à tige haute ou mi-haute. La performance requise sur des terrains techniques est un autre critère à prendre en compte, notamment si tu pratiques la via ferrata.
Dans les montagnes, il te faut des chaussures qui resteront confortables sur de longues distances et qui protégeront tes pieds. Elles doivent être résistantes, imperméables et légères. De manière générale, nous recommandons de choisir les chaussures les plus légères et les plus confortables possible, qui offrent le soutien et la stabilité dont tu as besoin pour le type de randonnée ou de trek auquel tu vas t'adonner. Garde toutefois à l'esprit que quel que soit le modèle choisi, il doit chausser ton pied à la perfection.

2. Pourquoi porter des chaussures de trekking?

Prends en compte ta forme physique et ton expérience en matière de randonnée. Réfléchis à la force de tes chevilles et de tes pieds. Quelle est l'importance de la stabilité de la cheville et du maintien du pied à tes yeux ? Crains-tu de te tordre la cheville ou t'es-tu déjà blessé ? Si tel est le cas, choisis des chaussures plus stables et soutenant davantage le pied. Les chaussures de trekking protègent mieux le pied et la cheville sur les sentiers escarpés et rocheux. Elles présentent souvent une tige haute ou mi-haute et possèdent une semelle intérieure plus rigide (à ne pas confondre avec l'assise plantaire). Les tiges plus hautes aident aussi à garder tes pieds au sec dans la boue, la pluie ou la neige fondue et disposent généralement de semelles plus épaisses qui t’assurent une meilleure protection et t'empêchent de sentir les rochers sous tes pieds.

3. En quête de plus de maintien et de souplesse?

Les chaussures de montagne en cuir d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les gros bottillons qui alourdissaient les générations passées d'alpinistes. Elles offrent un niveau de protection et de stabilité identique tout en étant plus précises, plus confortables et plus souples – sans parler de leur poids nettement allégé. Bon nombre de nos chaussures de trekking à tige montante sont dotées du Flex Collar qui augmente l'amplitude de mouvement arrière, le confort et le maintien de la cheville dans les descentes.

4. Comment est composée une chaussure de trekking?

Pour comprendre ce qui différencie une chaussure de trekking alpin d'une chaussure de randonnée, il est important de connaître grosso modo les éléments qui les composent.

  • Tige : C'est la partie d'une chaussure qui recouvre les côtés et le dessus du pied, y compris les orteils et le talon. Nous utilisons pour nos tiges du nubuck et du daim de haute qualité ainsi que des matières synthétiques ultra-résistantes et légères.

  • Renfort : Matériau supplémentaire ajouté à la tige pour l'aider à supporter les tensions lorsque tu utilises la chaussure et à maintenir sa forme. Toutes les chaussures de trekking Salewa sont dotées de la technologie déposée 3F System qui relie la zone du cou-de-pied à la semelle et au talon, assurant ainsi souplesse et maintien. Nous utilisons également un quadrillage EXA Shell pour envelopper le dessus du pied et le protéger contre l'abrasion.

  • Couche-point : Le couche-point est une bande de caoutchouc ou de cuir enduit de PU qui protège la partie inférieure de la tige des rochers et des éboulis.

  • Forme : Toute chaussure de haute qualité est fabriquée autour d'une « forme » – une pièce qui reproduit la forme du pied. La chaussure est calquée sur ce moule pour être « formée » et construite. C'est ce qui confère à une chaussure quelle qu'elle soit sa silhouette et ses caractéristiques. On utilise des formes différentes selon l'activité à laquelle la chaussure est destinée et selon qu'elle est conçue pour les hommes ou les femmes. Bien entendu, il existe également des formes spécifiques pour fabriquer les chaussures de trekking femme.

  • Semelle intérieure : La semelle intérieure (à ne pas confondre avec l'assise plantaire) est une couche dissimulée à l'intérieur de la chaussure, logée au-dessus de la semelle intermédiaire et du bloc semelle. Elle est cruciale dans la construction d'une chaussure et présente des dimensions et une silhouette identiques à la partie inférieure de la forme, sur laquelle la tige est moulée lors du processus de fabrication.

  • Semelle intermédiaire : La semelle intermédiaire est l'élément du bloc semelle situé entre la semelle extérieure et la tige. C'est elle qui amortit la foulée et absorbe les chocs. Combinée à la semelle intérieure, elle détermine également la rigidité de la chaussure. On pourrait penser que la rigidité est une mauvaise chose, mais les chaussures rigides offrent un plus grand confort et une stabilité accrue lors des longs treks sur des terrains rocheux et accidentés, ainsi qu'une meilleure précision en escalade.
    La semelle intermédiaire est fabriquée à partir de nylon ou d'EVA (éthylène-acétate de vinyle). Le nylon est généralement plus ferme et plus résistant, ce qui le rend idéal pour une utilisation prolongée en montagne. L'EVA est un peu plus léger et offre un meilleur amorti. Certaines chaussures de trekking présentent une semelle intermédiaire spécifique avec une forme ergonomique. Ainsi, elles offrent un amorti durable et une absorption des chocs optimale sur les terrains escarpés.

  • Semelle extérieure : C'est la partie extérieure du bloc semelle, qui est en contact avec le sol. La semelle extérieure est collée sous la chaussure. Le motif des rainures (la forme des crampons) revêt une importance cruciale. Les semelles extérieures de nos chaussures de trekking sont fabriquées par les plus grands experts en matière de technologie de semelle : Vibram® et Pomoca. Nous utilisons exclusivement des composés de caoutchouc de haute qualité. Ces semelles disposent de rainures, de crampons et de pointes conçues pour garantir une bonne prise sur rocher et éboulis et une traction optimale sur boue et herbe. Remarque : nous entendons par « prise » la « friction », autrement dit la capacité à s'agripper à une surface, tandis que la « traction » renvoie à la capacité de s'enfoncer dans les terrains plus mous pour empêcher de déraper ou de glisser lorsque tu es hors piste.

  • Design sous la semelle : La disposition des crampons influence la performance globale de la chaussure. Des crampons larges et peu profonds ont tendance à être plus adaptés aux terrains lisses, comme les blocs de calcaire ou de granite, grâce à une zone de contact plus grande entre la semelle et le rocher. Les crampons plus profonds, notamment combinés à des crampons extérieurs dentelés, adhèrent mieux et offrent une meilleure traction sur sol instable, comme les éboulis, les terrains plus mous ou même la neige.
    Nos modèles comportent également un frein de talon – une strie se dessinant nettement au dos de la tige avant le cou-de-pied qui réduit le risque de glissade dans les descentes abruptes. De plus, certaines de nos semelles extérieures pour le trekking présentent une surface spéciale via ferrata sous la partie centrale du pied, dotée de crampons spécifiques à angle droit pour plus de force et de stabilité dans tout le pied sur les barreaux et les échelles de via ferrata.

  • Lacets d'alpinisme : Toutes nos chaussures de trekking sont dotées de lacets d'escalade pour un ajustement sur-mesure de la zone des orteils et une plus grande précision sur les terrains techniques.

5. Ai-je besoin d'une membrane imperméable pour mes chaussures de randonnée et de trekking?

Par quel type de temps prévois-tu d'utiliser tes chaussures ? Bon nombre de chaussures de randonnée et de trekking font appel à la technologie GORE-TEX®. La membrane imperméable et respirante située entre la tige et la doublure offre une protection optimale, garde tes pieds au sec et enveloppe-les de confort aussi longtemps que tu utiliseras la chaussure. De plus, les membranes GORE-TEX® sèchent rapidement, ce qui les rend idéales pour les treks alpins de plusieurs jours, les climats humides et l'alpinisme en hiver, en particulier lorsque tu n'as pas la possibilité de laisser tes chaussures sécher pendant la nuit. Les membranes imperméables et respirantes augmentent également la chaleur produite par la chaussure par temps froid.
Nos doublures en cuir présentent un avantage : elles s'adaptent mieux à la forme de ton pied. Le confort procuré par leur cuir pleine fleur est incomparable. Toutefois, les chaussures en cuir dépourvues de membrane ne sont pas complètement imperméables, même lorsqu'elles sont parfaitement entretenues. Le cuir est une bonne option pour les excursions par temps sec ou si tu sais que tes chaussures pourront sécher pendant la nuit. Enfin, la respirabilité accrue d'un modèle sans membrane offre plus de confort et de fraîcheur par temps chaud.

6. Trouver la chaussure de trekking à son pied

Les chaussures de trekking et de randonnée doivent épouser ton pied sans qu'il y ait de frottement. Ton choix doit reposer sur trois critères : la stabilité au sol, la souplesse et le confort pour les descentes.

  • Vérifie le talon pour t'assurer que l'arrière de ton pied est bien maintenu. Pour savoir si la chaussure est adaptée à ton talon, essaie-la d'abord avec les lacets défaits. Si tu sens du flottement sur les côtés, cela signifie que l'arrière de la chaussure est trop large. De manière générale, tu dois pouvoir insérer ton index (et pas plus) entre ton talon et l'arrière de la chaussure.

  • Tes orteils ont-ils suffisamment d'espace? Il faut laisser un espace équivalent à la largeur d'un doigt entre tes orteils et le bout de la chaussure pour te permettre de les bouger librement. Ceci est important pour éviter que tes orteils ne viennent buter contre l'avant de la chaussure dans les descentes.

  • Même si une chaussure paraît confortable lorsque tu l'essaies, compare toujours avec la demi-pointure au-dessus. Si tu n'es pas sûr ou penses être entre deux pointures, choisis la plus grande. Souviens-toi : tes pieds vont probablement enfler un peu pendant une longue journée de randonnée.

Les chaussures de trekking Salewa ont été spécifiquement conçues pour apporter précision et maintien sur terrain montagneux, tout en étant confortables sur longue distance et garanties 100 % anti-ampoules. Cela signifie qu'elles peuvent être portées pratiquement dès leur sortie de la boîte et qu'il leur faudra très peu de temps pour se détendre. Il est néanmoins conseillé de les porter un peu avant de les utiliser en montagne.

6.1 Comment et quand essayer des chaussures de trekking

Prends ton temps lorsque tu essaies des chaussures de randonnée. Le meilleur moment pour le faire est l'après-midi car les pieds ont tendance à enfler un peu pendant la journée. Emmène les chaussettes que tu prévois de porter avec les chaussures. En utilisant tes propres chaussettes, tu pourras également évaluer plus rapidement la pointure, l'ajustement et le confort de tes nouvelles chaussures. Si tu portes des semelles orthopédiques, emmène-les également. Bouge avec le plus possible dans le magasin : marche, monte et descends des marches. Teste-les sur une pente s'il y en a une. Essaie de simuler les mouvements que tu accomplis dans les montagnes. Il est évidemment préférable d'acheter ses nouvelles chaussures dans un magasin spécialisé.

6.2 Trouver les accessoires idéaux pour ses chaussures de randonnée

Prends le temps d'essayer différentes combinaisons afin de trouver les accessoires idéaux pour tes chaussures de trekking. N'aies pas peur de substituer entre elles les assises plantaires de tes différentes chaussures, notamment si tes pieds sont étroits. Fais également des essais de chaussettes. Certaines personnes aiment porter des sous-chaussettes sous des chaussettes en laine plus épaisses pour éviter les ampoules. D'autres préfèrent des chaussettes en laine plus fines dans des chaussures bien ajustées. Essaies différents modèles de chaussettes pour comprendre ce qui fonctionne le mieux pour toi.
Certains fabricants fournissent des assises plantaires spéciales qui adaptent tes chaussures à tous types de conditions ou offrent un meilleur amorti et une gestion de l'humidité optimisée.

6.3 Assouplir des chaussures neuves

Les chaussures techniques de trekking, d'alpinisme et de randonnée présentent généralement une tige plus épaisse et une semelle intermédiaire plus ferme que les chaussures moins axées sur la performance ou les chaussures de trail. Fais-toi à tes nouvelles chaussures avant de t'aventurer avec. Porte-les le plus possible en marchant avec jusqu'à ton lieu de travail par exemple.

6.4 Comment lacer des chaussures de trekking

La manière dont tu laces tes chaussures peut, là encore, faire toute la différence. Modifier le niveau de serrage des lacets de chaussures d’alpinisme selon que tu grimpes ou descends peut t'être d'une aide précieuse. Pour les ascensions, essaie de resserrer les lacets à l'avant du pied pour que le talon soit mieux maintenu et desserre-les légèrement au milieu du pied. Pour plus de sécurité dans les descentes, serre bien les lacets sur toute la chaussure afin d'empêcher que ton pied ne glisse à l'intérieur.
Les chaussures de trekking montantes Salewa sont dotées d'un système de laçage en 3D qui divise le laçage en deux zones pour l'ajuster à ton gré, améliorant ainsi confort et performance.

7. Conseils supplémentaires sur les chaussures de trekking et de randonnée

7.1 Entretien et imperméabilisation

Tu peux allonger la durée de vie de tes chaussures en les nettoyant et en les protégeant. Une brosse à poils doux et de l'eau chaude font parfaitement l'affaire. Il existe sur le marché une multitude de produits d'entretien pour le daim, le nubuck et le cuir pleine fleur. Pour les tiges synthétiques, un produit soin déperlant évitera que tes chaussures n'absorbent trop d'eau, leur permettra de respirer et les fera sécher plus rapidement.
Si possible, sèche tes chaussures humides lentement et à l'abri des rayons du soleil. Si elles sont vraiment très mouillées, rembourre-les de papier mais n'oublie pas de changer le papier plusieurs fois. Ne laisse jamais des chaussures mouillées dans un contenant ou un lieu humide et fermé, comme un sac plastique, un coffre de voiture ou un sous-sol. Et souviens-toi : les chaussures ne font pas bon ménage avec la chaleur, alors ne les sèche pas près d'un four ou d'un feu de camp car le cuir s'assécherait trop rapidement, durcirait et se craquellerait.

7.2 Utiliser ses chaussures en hiver

Les bonnes chaussures peuvent faire toute la différence en hiver. Des chaussures dans lesquelles tes pieds ne sont pas trop serrés, avec suffisamment d'espace pour des sous-chaussettes et d'épaisses chaussettes de montagne et la place en plus de bouger tes orteils garderont tes pieds bien plus au chaud que des chaussures une demi-pointure en-dessous qui permettent seulement d'enfiler des chaussettes de montagne. Pour plus de chaleur, tu peux aussi ajouter des guêtres.

7.3 Ressemeler des chaussures de trekking

Même les meilleures chaussures de trekking et de randonnée ont leurs limites. Lorsqu'elles ont vécu, les semelles peuvent commencer à montrer des signes d'usure alors que la tige est encore en bon état. Ressemeler est souvent une bonne option. Tu peux ainsi exploiter pleinement ton équipement et économiser des ressources grâce à nos vêtements et chaussures durables. Certaines sociétés offrent également un service de ressemelage spécialisé.

HAUTE DE PAGE