Overland-1170x500

PROJET OVERLAND - D'ALASKA EN PATAGONIE

#OVERLAND #NEWS #ATHLETESTORY

La transaméricaine relie l'Alaska à la Patagonie. C'est une voie terrestre classique (et hors des sentiers battus), réputée pour sa nature sauvage et ses aventures. La plupart des gens la sillonnent normalement en 4x4. Paul Guschlbauer compte l'aborder différemment. Il va la parcourir en volant. Du point le plus septentrional des États-Unis, sur la côte arctique de l'Alaska, jusqu'à Ushuaïa, ville la plus méridionale au monde, située en Terre de Feu, en Argentine. Il a baptisé son projet "Overland".

18 000 kilomètres à vol d'oiseau, dont 14 000 à travers des chaînes de montagnes - par étapes de 100 km, à travers 17 pays et deux hémisphères. Paul traversera des terrains reculés où les pistes se font rares à bord de son avion biplace de brousse à hélices Piper Super Cub de 50 ans. Ses roues surdimensionnées, sa suspension tout terrain et ses réservoirs de carburant supplémentaires lui permettront d'atterrir et décoller pratiquement n'importe où. Son projet consiste à s'arrêter en chemin pour explorer des zones montagneuses uniques isolées, qui seraient autrement inaccessibles, afin de s'adonner au parapente, au ski, à l'escalade et bien plus encore.

Paul est un parapenteur expérimenté, qui connaît bien les conditions de vol, le temps et la micro-météorologie. Il a également participé plusieurs fois au Red Bull X-Alps et est passionné d'alpinisme. Suite au décès de son ami proche et pilote de voltige aérienne, Hannes Arch, dans un accident d'hélicoptère, il s'est mis en tête de devenir pilote de classe mondiale. En volant d'Alaska en Patagonie, il met ses compétences à l'épreuve d'un nouveau terrain, dans les airs comme en montagne. Il appliquera ainsi l'adage des pilotes, selon lequel : « Je suis un pilote talentueux, habile et expérimenté, qui fait preuve de discernement. Je mets mon expérience et mon discernement à profit afin d'éviter de me retrouver dans des situations où je devrais me fier à mon talent et mon habileté. »

Paul ne se lance pas complètement à l'aveuglette dans cette aventure. En 2016, son ami et mentor Ken MacDonald, l'un des meilleurs pilotes de brousse d'Alaska, voire du monde, l'a aidé à faire l'acquisition de son vieux Super Cub N3995Z et lui a appris à le réparer, puis a partagé avec lui ses connaissances et le gîte. Paul a passé trois mois auprès de Ken, à explorer les montagnes d'Alaska en avion, à les escalader et à en descendre les sommets en parapente. L'équipe qui l'accompagne compte Mike Castillo, pilote américain qui vit au Panama et a derrière lui plus de 28 années de vol au compteur et une vaste expérience du vol en brousse, notamment en Baja, au Mexique, à la recherche des spots de surf les plus isolés. Paul est également soutenu par la légende volante André « Andy » Hediger, pionnier du parapente et ancien champion du monde dans un certain nombre de disciplines sportives aériennes. Le pilote suisse réside à La Cumbre, en Argentine, où il a fondé l'académie des sports aériens AeroAtelier.

Le voyage débute officiellement le 21 juin 2018, jour le plus long de l'année dans l'hémisphère nord, et se termine le 21 décembre 2018, jour le plus long de l'année dans l'hémisphère sud. D'un solstice d'été à un autre. Paul emmène ses provisions avec lui et fera le plein de carburant en route. Tout ce dont il a besoin trouvera sa place dans son modeste avion : matériel de parapente, skis, équipement d'escalade, une petite tente, de la nourriture et des boissons. Sans oublier des outils car, si le Super Cub tombe en panne, ce sera à Paul de le réparer.

Paul décolle de Prudhoe Bay, au Nord de l'Alaska, une colonie de 2 000 habitants au-dessus du cercle polaire arctique. L'Alaska : 1,7 million de km² de nature sauvage et d'aventures, à la recherche de terres lointaines en altitude et de sites de lancement. Il s'agit d'aviation tout terrain. Son itinéraire comprend une expédition sur le mont McKinley, point culminant d'Amérique du Nord (6 190 m) et une visite à Burning Man, où l'aéroport de Black Rock City, identifiant FAA : 88NV, fonctionne uniquement deux semaines par an. En Équateur central, dans les Andes, il a l'intention d'escalader le Chimborazo, un stratovolcan éteint couvert de glace de la Cordillère Occidentale des Andes. Avec une altitude de 6 263 m, le Chimborazo est la montagne la plus haute d'Équateur et son ascension est très prisée.

Le projet Overland de la transaméricaine se termine en Patagonie, un lieu qui parle de lui-même. L'aventure y est tout simplement omniprésente. Paul affirme qu'il s'agit du voyage de ses rêves, car c'est l'aboutissement de toutes ses passions : voler, explorer et vivre des aventures.

EN SAVOIR PLUS

Overland-1-1