PAUL-large

PAUL GUSCHLBAUER

Comment se préparer mentalement, rester concentré et garder sa motivation

#REDBULLXALPS

Le Red Bull X-Alps est la compétition d'aventure la plus difficile au monde : un parcours éprouvant de 1 138 km à travers six pays, de Salzbourg à Monaco. Comment fais-tu alors pour rester motivé, pas tant par la course en soi, mais durant tous les mois d'entraînement qui précèdent ?
Mon premier conseil consiste à considérer la course, et tous les hauts et les bas qui vont avec, dans son ensemble. Ne l'envisage pas comme un défi isolé. Inscris-la dans ton projet de vie au sens large. Tu cherches peut-être à ponctuer ta vie d'aventures gratifiantes pour échapper au train-train quotidien sur le long terme ? Si tel est le cas, le Red Bull X-Alps est un bon moyen d'y parvenir. Il améliorera tes compétences, renforcera ton esprit et ton corps et te motivera à vivre tes rêves les plus fous. Chaque étape, toutes les douleurs, la fatigue, les difficultés et les efforts ne t'offrent pas seulement une chance supplémentaire de remporter la course, mais te rapprochent également de ton plus grand rêve. Il faut savoir que c'est la meilleure préparation mentale, et la meilleure motivation entre toutes.

Tu te rappelleras également que c'est la vie que tu as choisie et qu'elle te procure du plaisir. Oui, on traverse des moments difficiles lors d'une course comme celle-ci, mais c'est ce qui nous permet également de vivre tout ce qui nous passionne. Au lieu de rester assis à un bureau, tu te retrouve au milieu des plus beaux paysages au monde, à randonner, voler et penser par toi-même. À côté de cela, les ampoules et les douleurs aux cuisses ne sont qu'un simple détail. C'est le prix à payer pour vivre la vie que tu aimes. Prends le temps d'admirer ce qui t'entoure. Estime-toi heureux. Quelle meilleure motivation que celle-ci ?
Évidemment, il y a des moments où il est difficile de rester concentré et où la fatigue prend le dessus. Et c'est à ce moment-là que tu auras peut-être envie de renoncer. Le secret consiste alors à se fixer tout simplement sur la prochaine étape, sur le prochain vol. Oublie l'ampleur de la distance à parcourir et concentre-toi plutôt sur l'instant présent. La marche peut parfois sembler lente et pénible : on a l'impression qu'on ne traversera jamais un pays, encore moins un continent. Mais en avançant un pied après l'autre, c'est incroyable comme les kilomètres s'effacent. Et bientôt, te voilà ailleurs, ta bonne humeur est revenue et tu as retrouvé ta motivation pour le grand défi.

Les êtres humains sont des créatures qui fonctionnent à l'addiction. Tout comme on peut être dépendant aux cigarettes, on peut aussi bien le devenir à l'entraînement. La première fois que tu te réveilleras aux aurores pour parcourir une course d'entraînement de 40 km, ton esprit et ton corps te crieront « Non ! ». Recommence plusieurs fois, et tu constateras que tu entendras de moins en moins ce « Non ! ». Au bout d'un moment, il laissera même la place à un « Oui ». Une fois ton entraînement devenu une routine, tu découvriras une nouvelle forme de motivation intérieure, une nouvelle concentration sur la tâche à accomplir. Et un jour, tu te sentiras déçu lorsque tu ne t'entraîneras pas, que tu ne te surpasseras pas.

Mais n'oublie pas de continuer à t'imposer des défis. Lorsque tu t'entraîne, quel que soit l'objectif, mieux vaut garder la cadence. Si tu t'adonne à quelque chose de trop facile par rapport à tes capacités, tu t'ennuieras et tu abandonneras. Livre-toi à quelque chose de trop difficile et tu seras stressé ou blessé. Obtiens le bon équilibre entre tes compétences et le défi que tu te fixes, et tu te retrouveras dans la cadence. Le temps passera sans même que tu t'en apercevais et tu te retrouveras entièrement concentré sur le défi.

Peu importe ce que tu fais, continue. N'abandonne pas. Et avance !

PAUL-2-large
770x500-2
770x500-1